Berlin : le noir et blanc de la guerre

Berlin-porte-de-Brandebourg-version-fin-de-guerre.jpg

Porte de Brandebourg, Berlin, Allemagne 2011

Certaines périodes de l’histoire sont ancrées en moi en noir et blanc. Ce sentiment revient régulièrement en se promenant à Berlin. Pour ma part, la porte de Brandebourg est liée aux périodes sombres de la guerre mondiale ou froide.  Entourée des touristes, des saltimbanques, des vendeurs de souvenir. La couleur était de trop. Je la voyais noire, sombre, pesante de douleur. Je la voulais comme mon grand père aurait pu la photographier. Menacante.Terrible. Défiante.

Floue, trop noire, mal exposée. Elle reprend sa force, son empreinte, son étreinte.

Une réflexion sur “Berlin : le noir et blanc de la guerre

Les commentaires sont fermés.