Mars était si proche cette semaine

Belgique Mars -  Planet Mars from Belgium

Ohain, Belgique

This week Mars was so close of our planet. In my kitchen, I take this picture. What I say is absolutely true 🙂

Cette semaine Mars était très proche de notre terre. J’ai pris cette photo dans ma cuisine. Et je dis la vérité 🙂

Comme elle nous faisons le grand écart.

Belgique Bourdon grand ecart

 

Ohain, Belgique

Demain le 2 août 2018, on aura épuisé toutes les ressources annuelles de la terre. Nous creusons de plus en plus notre déficit. Nous serions une entreprise privée… on serait déjà en faillite. Comme quoi les personnes morales sont plus « raisonnables » que les personnes physiques ?

Hotel à insectes

Belgique Hotel insectes

Ohain, Belgique

J’ai installé un petit hôtel à insectes et en quelques heures il était déjà occupé par des abeilles solitaires. Elles sont totalement inoffensives, ne piquent pas et ne vivent pas en communauté. La femelle vit de 2 à 10 semaines et le mâle un peu moins longtemps. Les bouts de bambous leur permettent de venir pondre. Ici, on voit des bambous déjà occupés qui ont été occultés. L’abeille est capable de boucher l’ouverture, avec de la terre et de la salive, en moins de 15 minutes. 

L’abeille va sélectionner sa cavité en les explorant toutes et choisissant celle qui lui correspond mieux. Puis elle va la nettoyer. Ensuite elle y enmagasine du pollen et nectar dans le fond dans une proportion nécessaire pour nourrir un oeuf. L’abeille peut choisir le sexe de sa progéniture. Elle va mettre les oeufs femelles dans le fond et les mâles proche de l’embout près de la sortie. Les jeunes mâles sortiront plutôt que les femelles. 

L’abeille « mère » va créer, en file indienne, des compartiments ou des chambres uniques par oeuf. Chaque chambre, totalement cloisonnée, aura donc un oeuf et la nourriture suffisante pour sa progéniture. Celle-ci va passer par 4 étapes :  l’oeuf, la larve, la pupe (nymphe ou « cocon ») et l’imago (adulte)

L’oeuf va éclore en 15 jours et se transformer en larve. Elle est toujours seule dans sa chambre ou cellule. En aout, s’opère la mutation en nymphe et en quelques semaines elle épuise la nourriture et tisse un cocon dans la cellule. La formation complète de l’abeille, phase dite de l’imago, se termine avant l’hiver. L’abeille restera dans son « hôtel/nurserie » jusqu’au moins de mars. Le mâle, ayant sa chambre proche de la sortie, va creuser le premier la paroi extérieure pour se libérer lorsque la température sera de +-5 à 6°. Les femelles sortiront 15 jours plus tard avec les températures plus chaudes.

Il est important de bien orienter l’hôtel à insectes de manière à ce que la pluie et le vent ne perturbent pas l’habitat. L’hôtel à insectes doit être orienté Sud-Est, à plus d’un mètre du sol, sur un support stable et pouvant être réchauffé par les rayons du soleil.

J’attends d’autres insectes comme des coccinelles, papillons, guêpes et autres… 

 

Mardasson : Mémorial fin de la guerre 40-45

Belgique Bastogne Mardasson

Bastogne, Belgique

Mémorial pour la dernière grand bataille avant la fin de la guerre de 40-45. L’ombre du bâtiment vous donne l’impression qu’on a de celui-ci vu du sol.

La bataille des Ardennes est la dernière tentative allemande de reprendre le dessus. On en parle comme l’offensive von Rundstedt. Ce sont 600 000 soldats allemands dont 100 000 ont perdus la vie, et 82 000 soldats morts parmi les 560 000 soldats alliés. 

 

Evocation d’un trou noir cher à Stephen Hawking

Belgique Banc bois

Watermael Boitsfort, Belgique

Ce midi, un banc public original m’évoque les trous noirs chers à Stephen Hawking décédé ce jour. Sa théorie des mondes parallèles était, et est, intéressante même lorsqu’il la poussait jusqu’ à affirmer que toutes possibilités d’ actions et de faits sont réalisées : ici ou ailleurs. En d’autres termes, il affirmait que j’existe ici sur terre mais aussi ailleurs et ce de multiple fois. De sorte que si je décide, par exemple, de tourner à droit en marchant, un clone de moi tourne à gauche dans un autre monde, un autre clone va tout droit dans un 3ème monde, un autre recule, un autre s’arrête, un autre tombe, et ainsi de suite à l’infini.

Ceci demande un peu d’explication.

Si on admet comme vérité 3 conditions que la science actuelle pense être justes :

1) l’espace est infini,

2) rien ne va plus vite que la lumière et

3) l’espace est un milieu homogène.

Avec ces 3 conditions, on arrive à la conclusion que tous les atomes qui constituent tout ce qui se trouve sur terre ( nous y compris) sont limités en nombre, même si ce nombre est énorme, et ne peuvent provenir que d’un horizon astronomique de 41 milliards d’années lumière ( 13,8 milliard d’années lumière auquel il faut ajouter l’expansion de l’univers due au bing bang).

Donc le nombre d’atomes sur terre est limité et ils viennent d’une zone limitée de l’univers. Si l’univers était grand comme 2 fois cette zone, il y aurait très peu de chance d’avoir un monde terrestre qui serait la copie conforme du nôtre. Mais vu que l’espace est présupposé  infini, alors il y une infinité de chance d’avoir un monde identique au nôtre quelque part dans l’univers. Et donc une infinité de personnes ayant mes caractéristiques mais aussi une infinité de combinaisons de vies différentes, de faits différents, de rencontres différentes, de décisions différentes,…

Stephen Hawking partait du principe que tout ce qui pouvait arriver, était en train d’arriver quelque part dans l’univers. Si sur notre terre Stephen Hawking était cloué dans une chaise roulante, et bien ailleurs, il marchait, ailleurs encore il n’était pas un scientifique, ailleurs il n’est pas encore mort,…

Cela amène à des réflexions plus philosophiques car nous pouvons, non nous sommes tous des parfaits salauds ou des braves gens, des multimillionnaires ou des démunis dans une gare de Calcutta, des dictateurs, des grands scientifiques,… 

En fait Stephen Hawking avait poussé le déterminisme à fond combiné avec le principe du hasard. Personnellement, je n’arrive pas à me résoudre à ces perceptives car la nature (nous êtres humains compris) me parait trop  belle et mystérieuse que pour en être réduite aux fruits du hasard.

A chacun de faire son opinion. 

PS : si vous voulez en savoir plus : le livre :  La réalité cachée ou les univers parallèles et lois du cosmos de Brian Greene.

 

Coucher de soleil hivernal

Belgique Coucher Soleil 1

Braine l’Alleud, Belgique

Le Soleil beau, et comme tout dans la nature, tellement mystérieux. 

Il est en fusion nucléaire constante. L’énorme gravitation interne du soleil compresse ses atomes d’ hydrogène à tel point que leur noyaux fusionnent. Cette fusion crée une explosion nucléaire dont la force va de l’intérieur vers l’ extérieur. L’ équilibre, entre sa force de gravitation et sa force due à ses explosions, limite son effrondrement sur lui même et par là, permet la vie sur terre.

Cela ne durera pas…lorsque le combustible manquera, la gravité prendra le dessus, puis s’en suivra l’explosion du soleil et la fin de notre système solaire…mais on ne sera pas là pour le voir.

Les atomes qui constituent notre corps, les animaux, les arbres et toutes choses sur terre viennent d’une étoile ou de plusieurs étoiles, tel que le soleil, qui ont explosées il y bien longtemps. 

Comme le dit Hubert Reeves, nous ne sommes que des poussières d’étoiles.

De ce point de vue , on pourrait aussi ajouter que nous sommes tous des extra terrestres 🙂

 

 

Ce matin, le ciel est de couleur brune et le soleil rose orangé

Belgique Soleil Rose 1

Belgique Soleil Rose 2 : lever du soleil (9 h) et non couché

Ohain, Belgique

Un ciel de coucher de soleil à 9h du matin. 

L’ouragan Ophélia, et ses particules du désert du Sahara (et dans une moindre mesure de l’incendie au Portugal), nous offre ce beau soleil et cette atmosphère spéciale. On a tout de même une pensée pour les personnes victimes des feux au Portugal et de la tempête en Irlande.

« D’habitude, le ciel est bleu et le soleil est jaune. Mais les particules présentes dans l’atmosphère augmentent la diffusion de la lumière, dont dépend la couleur. En présence d’une grande quantité de particules, les couleurs telles que le violet, l’indigo, le bleu, le vert et le jaune sont diffusées (tout comme au coucher du soleil). Les couleurs les plus visibles quand on regarde directement le soleil sont donc l’orange et le rouge«  »  source :  Sophie Vandenbussche RTL Tvi

Par ailleurs, le Soleil, tout comme la Lune, parait plus gros car notre cerveau crée une illusion si l’astre est mis en comparaison avec des éléments dont nous connaissons la taille : maison, arbre, avion,… Seuls les appareils photos avec leur téléobjectif peuvent grossir le Soleil et la Lune en rapprochant les plans.