Joyeuses Fêtes : « You are the Star »

L.A.-fresque.jpg

Hollywood Blvd, Los Angeles,  Etats Unis.

Il y en a bien une qu’on va revoir entre Noël et Nouvel an.

Célèbre peinture murale « You are the Star », située sur le mur de cinéma à l’angle sud ouest du croisement d’Hollywood Bvld et de l’avenue Wilcox à Hollywood, en Californie. Elle est intitulée « You are the Star  » car ce sont les stars, installées dans une salle de cinéma, qui regardent les passants: Lauren Bacall, Humphrey Boggart, Marilyn Monroe, Charlie Chaplin, Shirley Temple sur les genoux de W.C. Fields, James Dean, Liz Taylor et Richard Burton (dans Cléopatre), Clark Gable, Katherine Hepburn, Joan Crawford, John Wayne, Marlon Brando, Erroll Flynn (en Robin des Bois), Superman, Woody Allen, Laurel et Hardy, Judy Garland, Mickey Rooney, Fred Astaire et Ginger Rogers (qui dansent) etc… et même E.T. à l’arrière plan !

 

Solitude

femme-sdf2.gif

Beverly Hills, Los Angeles, USA

Il n’y a pas que les rêves et les paillettes à Beverly Hills. La solitude, la pauvreté, l’indifférence sont aussi au coin de la rue.

Photographiquement, il fallait juste attendre que la personne arrive dans le bon tiers de l’image et que le mur puisse bien la mettre en valeur. Le triangle rouge lui sert d’estrade et donne une assise aux bandes noires verticales. Le ti shirt rouge répond au trottoir rouge tout comme la silhouette majoritairement noire répond aux rectangles noirs. Le côté graphique dur, stricte voire froid du décors souligne la difficulté de vivre de cette personne sans abris. Elle ne fait que de passer.Personne ne s’en souciera. Personne ne s’en souviendra.

Florentine Gardens

FlorentineGardens.gif

Hollywood, Los Angeles, USA

A la fin d’hollywood boulevard, là où l’on perd les touristes, de vieux cinéma longent la route. Un esprit y règne. Une idée de solitude. Un fragment du passé. Mais tellement plus authentiques que le centre commercial préfabriqué. Ce qui a retenu mon attention ici, c’est le coté très horizontal du bâtiment (comme la plupart des habitations à L.A) qui s’oppose aux deux palmiers rectilignes et verticaux. La route et ses marquages soulignent encore plus le côte horizontal et plat de ce bâtiment. Le Florentine Gardens a été, dans le passé, une rôtisserie, puis un club et semble être voué maintenant à être raser pour laisser place une caserne de pompier.

Graphisme urbain (II)

Facade-camionette
Los Angeles, USA, Février 2007

Toujours dans une série de photos sur le graphisme urbain basée sur la ligne claire. Naturellement la vitrine de la façade donne la dynamique horizontale. Celle-ci a été renforcée par la route coupée sous forme de bandelettes par le trottoir, les lignes peintes sur la rue et le véhicule break. Seul l’arbre vient casser cette logique horizontale en se dressant et coupant la vitrine. J’ai recadre de manière à fermer la photo par les 2 petits ronds qui renvoient à une ligne imaginaire diagonale allant du coin inférieur gauche de la façade jusqu’ au coin supérieur droit.

D’un point de vue des couleurs, on est proche d’une bi-chromie rose/bleu opposant une couleur chaude  à une autre froide.

Cette photo est un peu dans la lignée et la même logique que celle avec l’homme marchant sur un fond de façade jaune ( Graphisme urbain I )

Consommation (suite)

MR-my-cars

– Beverly Hill, Los Angeles, Etats-Unis , février 2007 –

Il est frappant de voir la prédominance des voitures à Los Angeles et sûrement ailleurs aussi. En se promenant dans les quartiers de Hollywood, on ne croise quasi personne à pied. Par contre tout le monde est en voiture ou sinon dans les centres commerciaux. La voiture est reine. Elle prend même des proportions supérieures à leur maison. My Life is My Car.

C’est dans cette optique que j’ai retraité cette photo. Selon ma terminologie (cfr edito sur la photo digitale) elle devient plus une image qu’une photo car le traitement devient visible. L’arrière plan a été floué pour ne mettre en évidence que la maison et les 2 voitures. Le rendu se veut proche de catalogue voiture – tout en restant dans l’optique reportage- pour montrer toute l’importance donnée aux 2 voitures par cette famille. Le halo effet autour de la maison ne me dérange pas car il rajoute ce côté « voici mon idéal, mon rêve » : 2 grosses voitures et une maison dans un quartier chic mais si pas très grande. En d’autres termes « tout à l’apparence ». A vous de juger le traitement et de me dire ce que vous en pensez.

– Nikon D70, F9.0, 27 mm –

Consommation

MR-femme-poubelle-version-i

– Beverly Hills, Los Angeles, Etats Unis, février 2007 –

Le consommation voire la surcommation nous la vivons et côtoyons tous les jours. Mais à certains moments, dans certains lieux, elle nous sautent au visage pour l’oublier aussi vite. Ici l’oppositon est saisissante, entre la dame bcbg qui paraît toute petite au regard du container massif et imposant. Et pourtant l’idée nous vient que l’un dépend fortement de l’autre.

Photographiquement, j’ai travaillé sur les lignes de force 1/3 vertical et 1/3 horizontal avec une mise en parallèle entre du container et la ligne formée par la femme et les 2 points jaunes. Ces points nous indiquent peut être la direction que nous prenons tous ? L’espace restant n’est pas totalement vide puisque marqué par les fissures de la route. Etonnant pour un endroit que notre imaginaire nous décrit comme glamour puisque cette photo à été prise à Hollywood dans le quartier de Beverly Hills.

– Nikon D70, 1/250 sec, f 6.3, 55 mm –