Lego Covid Cube

flic.kr/p/2jR1G4g

Les responsables belges ont trouvé un nouveau jeu : le Covid Cube. Vous choisissez votre couleur. Chaque face représente un lieu. Le de cases de votre couleur vous indique le nombre de personnes que vous pouvez côtoyer. Ici votre couleur rouge vous permet de manger à 4 dans un restaurant à Bruxelles. On tourne. On mélange. On change de face. Et hop, on peut manger à 7 dans une autre province. Ou faire du sport à 22 en plein air. Ou être à 7.000 dans un stade de foot. Tournez tournez bon gens.

Tour de France Etape 9 Pau – Laruns

flic.kr/p/2jDUn2b

Une superbe étape de montagne. Les leaders s’attaquent tour à tour. Pogacar gagne en montrant tout son talent et son potentiel pour le futur. Roglic décide finalement de s’emparer du maillot jaune. Mais c’est Marc Hirschi qui inscrit son nom dans une des très belles épopées du Tour de France. Seul contre tous pendant plus de 90 km, il échoue pour la victoire à moins de 2 km de l’arrivée. Il n’empêche les épopées, anciennes et nouvelles, se réunissent dans nos mémoires.

Comme elle nous faisons le grand écart.

Belgique Bourdon grand ecart

 

Ohain, Belgique

Demain le 2 août 2018, on aura épuisé toutes les ressources annuelles de la terre. Nous creusons de plus en plus notre déficit. Nous serions une entreprise privée… on serait déjà en faillite. Comme quoi les personnes morales sont plus « raisonnables » que les personnes physiques ?

Les Mystères de la Nature

Belgique Clématite

Ohain, Belgique

On sait que les arbres communiquent entre eux et s’échangent des signaux pour prévenir et se prémunir d’agresseurs. Par exemple, ils envoient des signaux odorants lorsqu’ils sont attaqués par des girafes. Dès lors, les autres arbres sécrètent une toxine qui rebutent les girafes. Celles-ci, ayant compris le stratagème, vont manger les feuilles à contre courant du vent. Les arbres entretiennent ainsi une certaine solidarité. Je pense aussi aux ramifications de leurs racines (certaines fois même profitant de connections via les racines de champignons ) qui permettent d’échanger de l’eau entre un arbre en ayant en abondance et un arbre planté dans une terre moins propice.

On peut affirmer que les arbres  –  de la même espèce – communiquent, sont solidaires et apprennent de leurs expériences. Mais où vont-il stocker ces informations ? Cela reste un mystère.

Des expériences menées sur des plantes aboutissent aussi aux mêmes conclusions. Certaines d’entre elles, se referment si on laisse tomber des gouttes d’eau au coeur de la fleur. Si l’opération est répétée plusieurs fois, la fleur ne se referme plus. Apprentissage. Stockage. Mémoire. Expérience. Capacité d’adaptation . Transmission aux générations futures.

On a un réflexe d’anthropomorphisme, en cherchant un cerveau chez les végétaux. On met encore l’être humain au centre de nos pensées comme point de référence. On a du mal à accepter que certains actes logiques, salvateurs, intelligents puissent émaner d’ailleurs que d’un cerveau agissant lui même de manière consciente ou inconsciente. On a du mal à accepter que le corps (pour les humains et animaux) ou la matière (pour végétaux) puissent avoir des attributs que l’on associe habituellement à notre cerveau.

Tout le problème de la dualité Corps-Esprit ou de la non dualité entre la Matière et l’Esprit. Avant de trancher cette question, qui ne le sera surement jamais, on pourrait commencer par respecter cette Nature.