Carto des sommets et des moraines glacières.

Capture d’écran 2015-11-12 à 17.39.52.png

 

Capture d’écran 2015-11-11 à 23.25.37.png

Le point jaune est le point de notre départ

Capture d’écran 2015-11-11 à 23.12.17.png

Himalaya, Népal

On voit bien le retrait du glacier. Lorsqu’on est sur place, il est très difficile de se rendre compte de la hauteur des sommets. Le Macchapuchhare parait même plus haut que l’Annapurna I. 

Machhapuchhare : reconnue la plus belle montagne de l’Himalaya

Nepal Himalaya Machhapuchhare nuage-2

On a contourné pendant 10 jours la plus belle montagne de l’Himalaya pour finir à ses pieds. Machhapuchhare ou Fish Tail. Aucun être humain n’est jamais arrivé à son sommet. Les expéditions y sont désormais interdites.

Nepal Himalaya Machhapuchhare 3

Himalaya, Fish Tail ou Machhapuchhare ou Macchapucchre, Népal

Le sommet, jamais atteint, culmine à 6.993 mètres. Majestueux et tellement différent en fonction de l’angle d’observation. Sa beauté n’a comme rivale, à mon sens, que le Cervin ou Matterhorn ( 4.478 mètres)

Beau et triste

Nepal Annapurna glacier-3

Himalaya, Annapurna, Népal

Le glacier a terriblement fondu. Le réchauffement climatique nous apparait bien concret. Palpable. Triste.

Le canyon continue dans mon dos. Nous avons marché près d’une heure à ses côtes. La force du glacier est impressionnante. Il a laissé la roche à l’état de poussière sous forme de monticules. 

Agrandissez la sur flickr ( vous pouvez cliquer 2 fois dessus)

Début et fin de l’avalanche à l’Annapurna South

 

 

Nepal ABC avant avanche
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Nepal ABC avalanche 1

Nepal ABC avalanche 2
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Nepal ABC avalanche 4
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Nepal ABC avalanche 5
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Nepal ABC avalanche 6
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Nepal ABC avalanche 7
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

Himalaya, Népal

Une détonation sec puis 3 à 4 secondes plus tard, c’est l’avalanche. Les dimensions de la montagne sont tellement grandes, que l’avalanche parait petite… et pourtant elle est énorme. Elle balaye tout sur son passage. Puis c est le calme absolu. La montagne parait paisible, tranquille, pleine de quiétude. En un instant, elle peut se révéler sauvage, brutale et inhumaine. C’est surement cela qui nous attire et nous fascine. Le ciel change en permanence. On est envahi par les nuages, puis c’est le grand bleu. Rien n’est acquis. L’intempérance bouddhiste.

Au pied de l’Annapurna South

Nepal Annapurna South
http://embedr.flickr.com/assets/client-code.js

 Himalaya, Népal

On est au pied des 2 glaciers de l Annapurna South. Dans quelques minutes une avalanche va venir de la gauche. Des séracs de plusieurs dizaines de mètres de hauteur vont craquer et tomber provoquant une avalanche de plus de 500 mètres de largeur et 100 mètres de hauteur. Un sérac est un énorme bloque de glace instable. Sa dimension peut être celle d’un immeuble de 4 à 5 étages voire plus. Les séracs sont formés par les cassures du glacier dont la couche de glace ne peut suivre un relief trop accidenté : elle se fissure et forme des séracs.

(comme pour toutes mes autres photos, cliquez dessous pour l’agrandir dans Flickr)