Les Mystères de la Nature

Belgique Clématite

Ohain, Belgique

On sait que les arbres communiquent entre eux et s’échangent des signaux pour prévenir et se prémunir d’agresseurs. Par exemple, ils envoient des signaux odorants lorsqu’ils sont attaqués par des girafes. Dès lors, les autres arbres sécrètent une toxine qui rebutent les girafes. Celles-ci, ayant compris le stratagème, vont manger les feuilles à contre courant du vent. Les arbres entretiennent ainsi une certaine solidarité. Je pense aussi aux ramifications de leurs racines (certaines fois même profitant de connections via les racines de champignons ) qui permettent d’échanger de l’eau entre un arbre en ayant en abondance et un arbre planté dans une terre moins propice.

On peut affirmer que les arbres  –  de la même espèce – communiquent, sont solidaires et apprennent de leurs expériences. Mais où vont-il stocker ces informations ? Cela reste un mystère.

Des expériences menées sur des plantes aboutissent aussi aux mêmes conclusions. Certaines d’entre elles, se referment si on laisse tomber des gouttes d’eau au coeur de la fleur. Si l’opération est répétée plusieurs fois, la fleur ne se referme plus. Apprentissage. Stockage. Mémoire. Expérience. Capacité d’adaptation . Transmission aux générations futures.

On a un réflexe d’anthropomorphisme, en cherchant un cerveau chez les végétaux. On met encore l’être humain au centre de nos pensées comme point de référence. On a du mal à accepter que certains actes logiques, salvateurs, intelligents puissent émaner d’ailleurs que d’un cerveau agissant lui même de manière consciente ou inconsciente. On a du mal à accepter que le corps (pour les humains et animaux) ou la matière (pour végétaux) puissent avoir des attributs que l’on associe habituellement à notre cerveau.

Tout le problème de la dualité Corps-Esprit ou de la non dualité entre la Matière et l’Esprit. Avant de trancher cette question, qui ne le sera surement jamais, on pourrait commencer par respecter cette Nature.

Les 2 faces des Dupont et Dupond

Belgique Miniature les Dupont Tintin au pays de l'or noir

Ohain, Belgique

Les Dupont et Dupond ont deux côtés  » yin yang ».

Face A: des traits, des regards dures  et des habits strictes qui font référence à leur côté rigide (la loi est la loi même si elle doit s’opposer à leur humanisme) 

Face B : des attitudes, des oublis, des expressions et des déguisements avec lesquels Hergé joue pour se moquer des personnes trop portées sur le respect de l’ordre et de la loi. Hergé les rendait naifs et humains dans leur inhumanité.

Je trouvais que mes 2 photos montraient ses 2 côtés : leur visage fermé et la voiture un peu obsolète pour la poursuite policière.

Dupont et Dupond

Belgique Miniature Dupont et Dupond

Ohain, Belgique

Les Dupont et Dupond que l’on distingue grâce à leur moustache différente :  l’un la portant droite et l’autre évasée.

Le rôle des Dupondt est symbolique et en partie mystérieuse. D’abord par leur caractère, Hergé dénonce ses personnes qui au nom de leur bonne conscience, de l’ordre établi ou de la loi, vont passer outre leur humanité et être prêt à poursuivre voire à emprisonner leurs amis.

D’un point de vue psychologique, leur rôle est plus profond pour Hergé car le père de Georges Rémi avait un frère jumeau. Les 2 frères aiment sortirent bien habillés et portaient le chapeau boule. Mais ils étaient aussi fils de père inconnu. D’où sûrement les 2 orthographes des Dupont Dupond qui, dans le bd, ne sont pas jumeaux ni frères mais sosies donc issus de deux pères. Ici on voit la référence entre le père biologique et le père adoptif des jumeaux (père et oncle d’Hergé).