Bienvenue sur mon blog photo

Bonne visite et merci d’être passé par chez moi.

Vous pouvez cliquer sur les photos et les voir en grand format sur Flickr.

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, cela me permettra de m’améliorer. Par ailleurs, je vous invite à vous abonner pour recevoir un email lors des nouvelles publications.

 

Tour de France : Arrivée à Paris

flic.kr/p/2jJvSSA

L’arrivée aux Champs Elysées est méritée pour tous. Du premier au dernier. Dans la majorité des sports, on juge les performances au temps ou à la distance. Ceci nous parait naturel et objectif. Mais nous pourrions avoir d’autres critères tels que l’effort fourni, la volonté ou l’esprit de groupe. Rien ne dit que le dernier du Tour de France ou les « porteurs d’eau » n’ont pas fournis autant d’effort que le premier.

Je crois, tout de même, que le cyclisme au Tour de France est l’un des seuls sports où il existe plusieurs vainqueurs pour une même compétition. Le maillot jaune pour le temps. Le maillot vert pour la puissance avec de gros watts aux sprints. Le maillot à pois pour le rapport poid/puissance. Le maillot blanc pour encourager les plus jeunes. Le prix du super combatif pour celui qui a montré le plus gros caractère. Le prix de la meilleure équipe pour celle qui a été la plus homogène en terme de temps additionnés de ses coureurs.

Cette année :

Maillot Jaune + Pois + Blanc : Tadej Pogacar

Maillot Vert : Sam Bennett qui gagne cette dernière étape

Supercombatif : Marc Hirschi

Equipe : Movistar

Podium : Tadej Pogacar – Primoz Roglic – Richie Porte

Tour de France Etape 20

flic.kr/p/2jJ5JCa

Ce contre la montre restera dans l’histoire du Tour de France. Le jeune Pogacar prend le maillot jaune, le maillot à pois et bien sur garde son maillot blanc. Il rafle tout, hormis le maillot vert, pour son premier Tour de France. Pogacar met KO tout le monde : les concurrents, les suiveurs, les spectateurs mais aussi lui même. On a assisté aujourd’hui à une étape de légende mêlant dans notre imaginaire les périodes d’Eddy Merckx, le cannibale, et la victoire de Greg Lemond sur Laurent Fignon dans le dernier contre la montre.

Einstein disait que le temps est relatif, Dali qu’il est liquide. Pour les coureurs, il peut être cruel ou délice.

ps: Encore bien que Roglic et Pogacar avaient tout deux des maillots distinctifs jaune et blanc. Pour rappel ceux-ci sont fournis par l organisation du Tour. L équipe Jumbo Visma estime qu’avec leur propre équipement Roglic pouvait gagner 35 secondes. Si on retire celles-ci de son temps, Roglic termine devant Dumoulin et van Aert. Trop souvent l image prime sur la raison. Roglic n a pas défailli mais c est Pogacar qui a réalisé un exploit.

Tour de France : Etape 19

flic.kr/p/2jHUC9x

On est quasi à la fin du tour. Les équipes sont fatiguées et certains coureurs se réservent pour le contre la montre de demain. Dès lors cette étape, sans difficulté majeure, ressemble plus à une Classique avec des sprinters baroudeurs. Kragh Andersen gagne l’étape tout en puissance.

Je n’ai pas pu m’opposer à l’égo de mes coureurs. Eux aussi à l’approche de Paris, désirent être sous les feux de la rampe et passer à la télévision.

( pour les puristes, les data sur l’écran sont bien corrects)

Tour de France Etape 18

flic.kr/p/2jHCJAN

Après une longue échappée, Michal Kwiatkowski et Richard Carapaz, deux équipiers du team Ineos-Grenadiers, terminent ensemble cette étape de montagne. Michal Kwiatkowski gagne l’étape et Richard Carapaz s’empare du maillot à pois. L’équipe Inéos sauve son Tour de France après l’abandon de Egan Bernal son leader.

Tour de France : Etape 16

flic.kr/p/2jGVHGa

Une étape de montage avec une échappée des premiers kilomètres qui va jusqu’à la victoire. L’art du peloton maillot jaune de gérer l’écart avec le groupe de tête. Egan Bernal ne peut rester dans le groupe des leaders et perd encore plus de 10 minutes. Ceci ne doit pas éclipser la victoire du jeune Lennard Kämna. Une belle génération dorée se profile.

Tour de France Etape 15

flic.kr/p/2jGgfnw

Encore une superbe étape. Cette fois de haute montagne. Dès le premier kilomètre ça attaque pour les maillots vert et à pois. Ce n’est plus le temps où le maillot jaune imposait une chape de plomb sur toutes initiatives. Au pied du Colombier, l’équipe Jumbo Visma avec un grand Wout van Aert et Tom Dumoulin, explose le Team Ineos. Egan Bernal arrivé avec plus de 7 minutes de retard, est éjecté du top 10 et perd toute chance de remporter son 2ème Tour de France cette année. Tadej Pogacar gagne l’étape devant son compatriote Roglic. Le maillot jaune marque sa présence.

Tour de France Etape 14

flic.kr/p/2jFTHks

Superbe gestion d’équipe de la part de Sunweb pour mener un de ses coureurs à la victoire. La stratégie de la fusée ou le largage par étage. D’abord avoir une base de coureurs, 4 ou 5, en tête du peloton pour imprimer le rythme voulu et contrôler la course. Epuiser le peloton. Puis envoyer une première attaque pour pousser le cardio des concurrents dans le rouge (Tiesj Benoot à 10 km). Une fois repris, envoyer une 2 ème attaque ( Kragh Andersen à 8km) voire une 3 ème contre attaque ( Hirschi à 4 km) . Et si il le faut : lâcher le dernier étage de la fusée ( à nouveau Andersen à 2 km). Pour finir par une belle victoire construite.

Tour de France : Etape 13

flic.kr/p/2jFBbeT

Dans cette étape de moyenne montagne, l’équipe Ineos a décidé de faire la lessive au sein du top 10. On retrouvait vite 3 coureurs de Jumbo Visma contre 3 coureurs Ineos. Quelques kilomètres plus loin, Egan Bernal ne pouvait suivre le rythme imposé par le maillot jaune Roglic et son compatriote Pogacar. Pour le classement général, se dessine un match Slovénie – Colombie. Les 2 Slovènes aux 2 premières places sont sous la pression directe de 4 Colombiens. Mais chose intéressante, le top 10 est constitué par des coureurs de 10 équipes différentes. Dès lors, l’équipe Jumbo Visma pourrait regretter d’avoir sacrifié trop vite Tom Dumoulin.

C’est l’année des duels : Course pour gagner l’étape vs course pour le classement général, Slovénie vs Colombie, Nouvelle et ancienne génération.

( hier, je n’avais pas fait de clin d’oeil au passage du Tour dans le village de Raymond Poulidor : chose faite avec ce maillot Mercier qu’il portait )

Tour de France Etape 9 Pau – Laruns

flic.kr/p/2jDUn2b

Une superbe étape de montagne. Les leaders s’attaquent tour à tour. Pogacar gagne en montrant tout son talent et son potentiel pour le futur. Roglic décide finalement de s’emparer du maillot jaune. Mais c’est Marc Hirschi qui inscrit son nom dans une des très belles épopées du Tour de France. Seul contre tous pendant plus de 90 km, il échoue pour la victoire à moins de 2 km de l’arrivée. Il n’empêche les épopées, anciennes et nouvelles, se réunissent dans nos mémoires.

Tour de France Etape 8

flic.kr/p/2jDyX4m

Tour de France Etape 8. La montagne laisse les coureurs face à eux mêmes. A tous les niveaux il y a eu des bagarres : pour l’étape, pour le classement général ou pour rentrer dans les temps. Les grands perdants sont : Pinot, Buchmann, Dumoulin. Ce dernier a haussé le rythme pour décrocher les lieutenants de leur leader et les obliger à s’expliquer seul à seul. Pogacar s’est racheté de son inattention de la veille et a fait preuve de panache. Guillaume Martin et Bardet ont montrés les dents pour le général. Roglic montre qu’il est le favori pour la victoire finale. Mais la palme revient au jeune Nans Peters victorieux et ayant été en tête pendant toute la journée.

Tour de France Etape 7

flic.kr/p/2jDkaTv

Tour de France : Etape 7 Millau – Lavaur ou l art du placement dans le peloton lorsque la route et le vent permettent des coups de bordure potentiels. L’équipe Bora a fait une sélection en durcissant la course puis Ineos a accéléré au bon moment avec un vent de 3/a4. Les coureurs piégés pour le classement général : Pogacar, Chaves, Porte, … Et puis super Wout van Aert gagne au sprint : juste petit bémol j aime pas trop qu il leve les mains avant la ligne d arrivée… on ne sait jamais.